Lien PDF

PDF version

Text Resize

-A +A

Lien imprimer

Paris La Défense (se) tient à Caro

Œuvre d'art

02/02/2016 2264 vues

After Olympia, l’œuvre de Sir Anthony Caro partie en restauration à Arles, sera de retour dans le quartier d’affaires le premier weekend de février. Sa nouvelle installation, sur le Parvis à côté de la verrière de sortie du RER, la replace au centre de La Défense pour en faire profiter le plus grand nombre.
 


Inspirée par son voyage en Grèce, After Olympia est une vision moderne du fronton du temple de Zeus en Olympie. Après avoir été exposée sur le toit du Metropolitan Museum of Art de New York, puis à la Tate Gallery de Londres et aux marchés de Trajan à Rome, la sculpture avait été acquise en 1991 et installée à l’est du CNIT, dans un espace peu fréquenté. Dans le cadre de Paris La Défense Art Collection, Defacto l’a restaurée et replacée au centre du quartier, afin de lui redonner de sa symbolique. Les utilisateurs du site de La Défense vont retrouver dès le 7 février l’œuvre de 20 mètres de long et de 20 tonnes d’acier rénovée et embellie.

Une collection éclectique d’œuvres d’art

Statues, fresques, bassins …. Surréalisme, cinétisme, art conceptuel … De 10 mètres de haut à quelques centimètres … Cette collection  hétérogène d’œuvres d’art représente un patrimoine culturel exceptionnel en France, et accessible à tous dans l’espace public. On y retrouve Agam, Calder, Caro, Miró, Serra, Takis, Venet, et de nombreux autres artistes emblématiques du 20ème siècle.

 

 

Être conservateur d’un musée à ciel ouvert

Defacto a souhaité, dès sa création, revaloriser ce patrimoine et le réinscrire dans le quotidien des utilisateurs du quartier d’affaires. Pour ce faire, l’établissement public agit sur trois axes : la restauration et cartellisation des œuvres, un pavillon éphémère qui accompagne les chantiers et la création de parcours.

 

Prochains rendez-vous

Au mois de mars et avril, ce seront les Doubles lignes indéterminées de Bernar Venet qui seront restaurées. Pour apporter une approche pédagogique de cette restauration, le Pavillon des Points de Vue d’Alain Bublex y sera également déplacé. Suivra en avril la restauration de La Fontaine des Corolles de Louis Leygue, puis l’Araignée rouge d’Alexander Calder et Le Moretti de Raymond Moretti.

Les cartels de signalétique seront installés en mai devant chaque œuvre de la collection. Ils renseigneront les passants sur l’œuvre et son auteur, en français, anglais et chinois. Chaque cartel renverra vers les œuvres environnantes de la collection, proposant ainsi un parcours au visiteur.

Paris La Défense Art Collection c’est :
 

  • > 69 œuvres d’arts issues du surréalisme, l’abstraction, le cinétisme, l’art conceptuel, le nouveau réalisme, …
  • > 45 ans d’histoire de l’art dans l’espace public,
  • > 57 artistes,
  • > 3 millions d’euros de budget de restauration et mise en valeur.
  • > Un site internet dédié Paris La Défense Art Collection

Otras lecturas