Les nouveaux repères



LES CODES

 

Se localiser, s’orienter, simplement

 

Finis les numéros, place aux noms. Tel est l’un des principes de la nouvelle signalétique qui s’appuie sur des noms déjà clairement identifiés (places, parkings) comme “Reflets” ou “Coupole”. Mode d’emploi des nouveaux outils.
 

PREMIÈRE APPROCHE

De nouveaux supports, une nouvelle “logique”

Quand vous venez à La Défense, utilisez d’abord le plan général pour localiser dans quel secteur/quartier se situe votre destination.
Ensuite, laissez-vous guider par les nouveaux supports. Des mâts, des plans de secteurs ou d’ensemble seront les nouveaux repères qui vous aideront à cheminer simplement et facilement. De haute stature, plus visibles, ils afficheront la localisation et l’orientation de manière claire. Grâce au code couleur, il sera possible de savoir immédiatement dans quel secteur vous vous situez.
Les noms de quartiers seront indiqués entre guillemets. A noter : pour vous y retrouver dans les “nouvelles” adresses, nous mettrons prochainement à votre disposition un convertisseur sur ce site.
Les chiffres de la nouvelle signalétique : 320 mâts (soit 1 700 flèches), 50 plans généraux (soit autant de plans de secteurs et de quartiers)

 

SPÉCIAL AUTOMOBILISTES

Un mot d’ordre : retour à la normale et à un repérage plus concret

La numérotation est abandonnée au profit d’une orientation par parking ; les quartiers sont fléchés depuis le boulevard circulaire, qui reste la “voie royale“ de circulation automobile dans La Défense
Notre conseil : si vous ne connaissez pas votre quartier de destination, dirigez-vous vers le parking centre.
A noter : les indications spécifiques pour les livraisons et les taxis sont supprimées, ces accès se faisant désormais sur la voirie traditionnelle numérotée.
Le chiffre : 22 900 places de parking public sont disponibles dans le quartier d’affaires.

 

PLAN GÉNÉRAL

 

Au plus près des réalités urbaines et d’usage

 
Au commencement, il y a une orientation “historique” est/ouest, désormais ancrée dans l’imaginaire francilien – et bornée par les deux stations de transport en commun. Ensuite, la volonté, pour rendre lisible et mémorisable les quartiers, d’ajouter un axe nord/sud (fidèle aux grands repères déjà installés et à la structure urbaine du site) et de créer ainsi quatre secteurs. Enfin, la nécessité, tant pour les automobilistes que pour les piétons, d’évoluer d’une signalisation largement “théorique”, abstraite, vers des repères simples, les quartiers, pour vivre et travailler.
 
 
 
 
 

4 SECTEURS

 

Le boulevard circulaire structure l’accès aux quartiers (via ses parkings) pour les automobilistes.

 
Introduit essentiellement pour les piétons, le niveau de repérage intermédiaire du “secteur” s’appuie sur le grand axe est/ouest de La Défense. Au nombre de quatre, comme les points cardinaux, ces secteurs portent des noms faisant référence à la structure urbaine et aux repères majeurs du site.
 
 
 
 
 

14 QUARTIERS

 

Un retour aux noms d'usage.

 
Fini les numéros, place aux noms. Répartis à l’intérieur des 4 secteurs, les 14 quartiers de La Défense tirent leur nom d’usage historique et géographique, comme « Reflets » ou « Coupole-Regnault ».
Sur la signalétique piétonne et routière, ils sont toujours indiqués en minuscules et entre guillemets (« quartier »).
 
Secteur ARCHE NORD, 2 quartiers :
 


Secteur ARCHE SUD, 3 quartiers :

         
Télécharger Valmy                                     Télécharger Degrés                                    Télécharger Boieldieu

Secteur ESPLANADE NORD, 6 quartiers :

         
Télécharger Vosges                                    Télécharger Alsace                                     Télécharger Saisons

         
Télécharger Corolles                                  Télécharger Reflets                                    Télécharger Iris

Secteur ESPLANADE SUD, 3 quartiers :

         
Télécharger Villon                                     Télécharger Michelet                                  Télécharger Bellini