PB5

45435 vues

Année de construction : 1983
Architecte : Jean Balladur
Superficie : 26 800 m² 
Hauteur : 54 m. 16 étages 
Ancien nom : SCOR
Adresse : 14, Passage Boieldieu - 92800 Puteaux
Parking le plus proche : Boieldieu rouge et bleu
Métro le plus proche : La Défense Grande Arche

 

 

 

Bâtiment parmi les plus originaux du quartier d’affaires, PB5 parachève l’îlot Boieildieu. Œuvre d’une des figures les plus emblématiques et atypiques de l’architecture des Trente Glorieuse, l’édifice se compose de façades animées par des panneaux préfabriqués proches du bimorphisme.

Au départ confié à l’équipe Ducharme, Minost, Fischer et Kopniak, l’édifice devait être un hôtel.  Aujourd’hui, il s’agit d’un immeuble de bureaux en plan « Y » paré de pignons courbes et de marbre blanc et noir, faisant écho au CNIT situé juste en face. Ses deux derniers étages sont traités en arcatures qui font souvent défaut aux immeubles. Enfin, pour absorber les variations de dilatation qui oscillent de 2 cm selon les saisons, les 30 000 tonnes de l’édifice reposent sur 14 rouleaux.

 

Un mot sur l’architecte

 

Originaire de Turquie, Jean Balladur (1923-2002) entame originellement des études de lettres et reçoit l’enseignement de Jean-Paul Sartre. Il se tourne ensuite vers l’architecture et sort diplômé de l’atelier Expert des Beaux-Arts en 1953.

En 1958, il signe avec Benjamin Lebeigle et Jean-Bernard Tostivint le bâtiment qui le fait rapidement connaître : les bureaux de la Caisse centrale de réassurance dans le 9e arrondissement de Paris.

Adepte du métal et des murs rideaux, il développe une esthétique du béton en réalisant la station balnéaire de la Grande-Motte (1962-1991). L’immeuble SCOR (PB5) de La Défense, parmi ses dernières réalisations, lui permet d’aborder une approche nouvelle en totale rupture avec les modèles américains.