Lien PDF

PDF version

Text Resize

-A +A

Lien imprimer

Ça tourne à Paris La Défense !

Cinéma

16/05/2019 1127 vues

La 72Ème édition du très prestigieux Festival de Cannes commençait avant-hier. Et en termes de cinéma, Paris La Défense a aussi son mot à dire ! Depuis plusieurs années, le 1er quartier d’affaires européen séduit les cinéastes et pas n’importe lesquels. 
 

On vous parlait il y a quelques temps des films tournés sur le territoire depuis 1971, avec entre autres : « Le Chat », « Peur sur la ville », « l’Ami Américain », « Buffet Froid » ou encore « La mémoire dans la peau ». À présent, revivons ensemble les 20 dernières années de cinéma à Paris La Défense !

En 2001, Cédric Klapish tournait « Ma part du gâteau » avec Karine Viard, Gilles Lellouche et Audrey Lamy. C’est l’histoire de France, victime d’un licenciement économique, qui se fait alors embaucher comme femme de ménage par le trader responsable de la faillite de son ancienne entreprise. Le trader travaille entre La City de Londres et Paris La Défense. De ce fait, plusieurs scènes ont été tournées dans le quartier du Faubourg de l’Arche mais aussi dans Cœur Défense.

On se souvient tous d’un fou rire devant 99 Francs ! L’histoire d’un certain Octave, interprété par Jean Dujardin, qui a la fâcheuse tendance de se prendre pour le maître du monde. Il exerce la profession de rédacteur publicitaire et décide aujourd'hui ce que vous allez vouloir demain. Réalisé par Jan Kounen en 2007, sachez qu’une scène du film se déroule depuis le haut de la tour Europlaza, pour faire apparaître les tours Exaltis et Ariane. Pour la petite anecdote, les images des tours ont été retouchées par la 3D et leurs emplacements ont été modifiés. Une scène a également été tournée en bas de la tour Cèdre en pleine nuit. 

Si on vous dit « La Kippa kabanna », évidemment vous répondez…. Coco ! Réalisé et joué par Gad Elmaleh, Coco est une comédie française sortie en 2009. Il aborde avec humour la démesure du personnage investit dans l’organisation d'une Bar Mitzvah pour son fils. Et bien figurez-vous que c’est au cœur des tours Société Générale (quelque peu relookées) que Gad Elmaleh se rend pour travailler dans le film. 

 

Pour son premier film en tant que réalisatrice, la comédienne Géraldine Nakache choisissait Paris La Défense et Puteaux pour le décor de « Tout ce qui brille » (2010). Le film retrace le parcours de deux amies, Ely et Lila (Leïla Bekhti), qui rêvent de vivre de l'autre côté du périphérique, là où tout brille. Comme Ely, Géraldine Nakache a grandi à Puteaux, à dix petites minutes de la capitale. 

À Paris La Défense nous avons eu la chance d’avoir Omar Sy comme laveur de vitre ! Incroyable non ? À l’occasion du tournage du film Samba (2014), Omar Sy a pris de la hauteur et tourné sur la façade de la tour Opus 12. L’acteur préféré des français joue le rôle d’un sénégalais venu en France depuis 10 ans, collectionnant les petits boulots et essayant d’obtenir ses papiers. Alice, cadre supérieure épuisée par un burn out, tente de se reconstruire par le bénévolat dans une association. Chacun cherche à sortir de son impasse jusqu'au jour où leurs destins se croisent... 

Souvenez-vous de cette histoire folle qui avait secoué le système financier mondial. Kerviel est un opérateur de marchés de 31 ans dont les prises de risque, en 2008, ont bien failli faire basculer la Société Générale. Il est aujourd’hui condamné à cinq ans de prison pour avoir fait perdre 4,9 milliards d’euros à sa société, plus lourds dommages et intérêts jamais vus pour un particulier. Christian Barratier a choisi d’en faire l’objet de son film « L'Outsider ». Quoi de plus logique pour aborder le thème des affaires que de tourner à Paris La Défense et, notamment, sur le Parvis ainsi qu’au siège de la Société Générale. 

En 2009, vous découvriez le jeune Sami Ben Boudaoud dans « Neuilly sa mère ». Dix ans plus tard, toute la famille des Chazelle est de retour mais, cette fois-ci, loin des grands appartements luxueux de Paris. Après une sombre affaire de maltraitance animale, la famille investit l’une des tours Aillaud, à la cité Pablo Picasso de Nanterre.

Une garde à vue, du rire et un tête-à-tête entre Benoît Poelvoorde et Grégoire Ludig, autrement dit un commissaire et son suspect. Le décor est posé pour le dernier film de Quentin Dupieux, sortie en 2018. « Au poste ! » est une comédie qui se déroule dans les bureaux d’un commissariat, mais pas seulement ! Les scènes de souvenirs d’un des personnages sont tournées à Paris La Défense, dans la résidence Vision 80. 

La fascination des réalisateurs pour « le petit Manhattan français » traverse les époques, et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Alors, à l’année prochaine pour plus de chefs d’œuvre ! 

 

Otras lecturas