Lien PDF

PDF version

Text Resize

-A +A

Lien imprimer

La Défense de Paris

11402 vues

L'oeuvre

Venue remplacer la statue de Napoléon 1er démise de son socle en 1848, cette statue patriotique a d’abord été érigée le 12 octobre 1883 au rond-point de La Défense devant une foule estimée alors a 100 000 personnes. Elle fut conçue à l’occasion d’un concours organisé par la ville de Paris pour honorer la gloire des soldats et des civils ayant défendu la capitale durant la guerre de 1870. Le jury fut séduit par l’allégorie mettant en scène Paris, un jeune garde mobile et une fillette, figure innocente, symbole de la population civile. Le quartier d’affaires lui doit son nom.

Il s'agit d'un groupe sculpté, coulé en bronze par le fondeur Henri Léon Thiébault, représentant les trois figures qui symbolisent la défense de Paris :

  •      > une femme, vêtue de l’uniforme de la garde nationale, appuyée sur un canon et tenant un drapeau, représente la figure allégorique de la ville de Paris,
  •      > les défenseurs prennent les traits d’un jeune mobile affaissé qui place une dernière cartouche dans son fusil Chassepot. Les deux figures regardaient vers Buzenval, lieu des derniers combats en janvier 1871.
  •      > de l’autre côté du monument, une fillette prostrée qui, par son expression triste et son apparence misérable, personnifie les souffrances de la population civile.


Barrias se serait inspiré, pour son œuvre, de celle d'Amédée Doublemard, La Défense de la barrière de Clichy ou monument au Maréchal Moncey de la place de Clichy à Paris.

L'artiste

Issu d’une famille d’artistes, Louis-Ernest Barrias s’adonne à la peinture avant de s’orienter vers la sculpture sous la direction de François Geoffroy. À 23 ans, il obtient le prix de Rome et est engagé sur le chantier de l’Opéra de Paris. Nourri de références formelles à Michel-Ange ou au Bernin, Barrias fait une brillante synthèse des courants néoclassique, romantique et réaliste.

La Défense - Louis-Ernest Barrias - © 11h45 - Defacto
La Défense - Louis-Ernest Barrias - © 11h45 - Defacto
La Défense - Louis-Ernest Barrias - © 11h45 - Defacto

Otras lecturas