Abris basculés

Aurélie Chapelle et David Machado

Abris basculés - © 11h45 pour Defacto
Abris basculés - © 11h45 pour Defacto
Abris basculés - © 11h45 pour Defacto
Abris basculés - © 11h45 pour Defacto
Abris basculés - © 11h45 pour Defacto
Abris basculés - © 11h45 pour Defacto
Abris basculés - © 11h45 pour Defacto
Abris basculés - © 11h45 pour Defacto
Abris basculés - © 11h45 pour Defacto

Pour les jeunes designers Aurélie Chapelle et David Machado, la thématique générale « Village Global » est une forme d’hybridation des notions de « global » et de « local » qu’ils questionnent à travers l’usage de l’abri. Leur projet se fonde sur l’idée, renvoyant au « global », d’une seule et même forme qui bascule sur ses quatre faces pour répondre aux besoins locaux des différents utilisateurs de la dalle de La Défense.

Les Abris basculés se dupliquent et génèrent différentes typologies d’usage, comme autant de points de ralliement entre la Grande Arche et le Bassin de Takis. Culminant à 3,50 m de hauteur environ, les quatre micro-architectures deviennent successivement, garage à vélos, cabine-miroir, banc abrité et espace de cadrage sur l’installation Cheminée végétalisée (2003) d’Édouard François qui fait partie de la collection d’œuvres d’art à ciel ouvert de La Défense.

Offrant une surface d’environ 5m2, chacun des Abris basculés se compose d’une structure identique en métal peint noir, et habillée de panneaux en stratifié compact haute pression. Tous les abris adoptent un même code couleur, entre l’intérieur gris, l’extérieur bleu et l’identification des quatre fonctions différentes en orange. Une forme unique pour des usages ciblés…


Après des études à l’école des Beaux Arts d’Angers, Aurélie Chapelle, née en 1986, et David Machado, né en 1984, s’associent en 2013 sous le nom de « Chape & Mache ». Issu d’observations et de situations du quotidien, leur travail aborde le territoire urbain ou l’espace domestique à travers des pièces singulières questionnant les usages collectifs ou individuels.