Lien PDF

PDF version

Text Resize

-A +A

Lien imprimer

Bassin

12473 vues

L'oeuvre

Takis a imaginé une surface aquatique, d'une cinquantaine de mètres de côté, sur laquelle sont posés 49 feux lumineux multicolores de hauteurs différentes (entre 3,50 et 9 mètres) semblant être montés sur ressort. Parfaitement intégrés à la perspective de l’axe historique, visibles depuis l’Esplanade et depuis Neuilly, ces feux, de formes géométriques colorées, clignotent et se balancent dans un ballet ludique et enchanteur.

En 1991, l’artiste, installe ses Signaux, et reproduit ainsi son œuvre à l’arrière de la Grande Arche, cette fois-ci directement sur la dalle. Takis marque ainsi de mâts lumineux les deux entrées de La Défense, ses oeuvres semblant servir de points de repères pour marquer les entrées et sorties de ce territoire.

 

L'artiste

Sculpteur grec, Panayotis Vassilakis, dit Takis, est né en 1925 à Athènes. Il vit et travaille à Paris. Largement autodidacte, il s’essaie au portrait classique, à la fin des années 40 avant de passer aux figures stylisées et aux formes humaines épurées.
Inspiré par les aéroports, les gares de triage et les champs magnétiques, fasciné par la lumière et le mouvement, il emprunte ses matériaux de base aux objets manufacturés pour créer des compositions qu’il nomme « Tableau vibratif », « Télésculpture », « Télélumière », « Sculptures lumineuses ».
Ses premiers « Signaux », cordes de piano vibrant grâce au vent, ont été créé en 1955.

Bassin Takis - Vassilakis Panayotis Takis - © 11h45 - Defacto
Bassin Takis - Vassilakis Panayotis Takis - © 11h45 - Defacto
Bassin Takis - Vassilakis Panayotis Takis - © 11h45 - Defacto
Bassin Takis - Vassilakis Panayotis Takis - © 11h45 - Defacto

Lire aussi