Lien PDF

PDF version

Text Resize

-A +A

Lien imprimer

Ikaria

8540 vues

L'oeuvre

À travers son oeuvre, Igor Mitoraj n’a de cesse d’exprimer la nature humaine et son imperfection. Ses sculptures sont délibérément blessées, écorchées ou même clouées au sol, à l’instar d’Ikaria, sculpture en bronze représentant une statue ailée sans tête qu’une main semble empêcher de prendre son envol. Souvent de grande taille, elles captent le regard dans des lieux publics aujourd’hui disséminés dans de nombreuses villes en Europe, aux Etats-Unis ou au Japon.

L'artiste

Né en 1944 en Allemagne d’une mère polonaise et d’un père Français, Igor Mitoraj est diplômé de l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie où il a été l’élève de Tadeusz Kantor. Au début des années 70, fasciné par les arts précolombiens, il part au Mexique, où il commence à sculpter. Il rentre en Europe en 1974 et expose à Paris en 1976 à la galerie La Hune. En 1979, il se rend à Carrare en Toscane où il commence à utiliser le marbre comme support principal, tout en continuant à travailler la terre cuite et le bronze. En 1983, il installe son atelier à Pietrasanta. Igor Mitoraj est considéré comme l’un des artistes contemporains polonais les plus éminents. À l'age de 70 ans, Igor Mitoraj décède d'une leucémie en 2014.

Ikaria - Igor Mitoraj - © 11h45 - Defacto
Ikaria - Igor Mitoraj - © 11h45 - Defacto
Ikaria - Igor Mitoraj - © 11h45 - Defacto
Ikaria - Igor Mitoraj - © 11h45 - Defacto
Ikaria - Igor Mitoraj - © 11h45 - Defacto

Lire aussi