Plateformes de travail urbaines

Pawel Grobelny

Plateformes de travail urbaines - © 11h45 pour Defacto
Plateformes de travail urbaines - © 11h45 pour Defacto
Plateformes de travail urbaines - © 11h45 pour Defacto
Plateformes de travail urbaines - © 11h45 pour Defacto
Plateformes de travail urbaines - © 11h45 pour Defacto
Plateformes de travail urbaines - © 11h45 pour Defacto
Plateformes de travail urbaines - © 11h45 pour Defacto
Plateformes de travail urbaines - © 11h45 pour Defacto
Plateformes de travail urbaines - © 11h45 pour Defacto
Plateformes de travail urbaines - © 11h45 pour Defacto
Plateformes de travail urbaines - © 11h45 pour Defacto
Plateformes de travail urbaines - © 11h45 pour Defacto


Conçues comme des îles en bois naturel s’implantant de manière inattendue sur la dalle de La Défense, les plateformes du designer Pawel Grobelny offrent des lieux uniques pour travailler confortablement à l’extérieur des immeubles de bureaux, avec un ordinateur portable, des documents ou tablettes.

Implantées en trois endroits différents du quartier de La Défense, une des plateformes est partiellement suspendue au-dessus de la piscine artificielle de la Place Henri Regnault et effleure l’eau pour créer de nouvelles perspectives pour les utilisateurs. Chacun peut y travailler face à la surface reposante du bassin, comme sur un ponton en bois formant assise et plan de travail, s’asseoir tout autour ou s’y réunir comme sur une scène.
Les deux autres plateformes situées sur l’axe historique bénéficient de perspectives inédites avec vue sur l’Arc de Triomphe.  

Les plateformes de travail urbaines prolongent par leur simplicité formelle le paysage autour duquel elles s’implantent tout en contrastant avec la minéralité de leur environnement. Ce mobilier urbain innovant qui sait aussi s’intégrer dans le contexte environnant est composé d’une structure métallique recouverte de bois naturel, très agréable au toucher.


Né en 1979, le designer polonais Pawel Grobelny a étudié a l’Académie des Beaux-Arts de Poznań, à l’École des Beaux-arts de Lyon (option design espace) et de Paris. En tant que designer indépendant, il conçoit des projets pour l’industrie mais aussi pour des institutions culturelles et des galeries. En termes de mobilier urbain, il a conçu les bancs sonores du jardin Zhongshan à Shanghai, ceux du jardin Albertine à Bruxelles, du jardin public à Poznań en Pologne, ainsi qu’un petit cinéma en plein air pour le centre culturel Strombeek en Belgique.