Lien PDF

PDF version

Text Resize

-A +A

Lien imprimer

Les faucons de La Défense

Insolite

22/05/2017 5132 vues

Depuis plus de sept ans, des faucons pèlerins viennent nicher au creux des tours de La Défense, terrain de jeu propice à la réimplantation des rapaces en Ile-de-France.
 

Ce sont des refuges avec vue imprenable sur le quartier d’affaires. Depuis 2009, quatre nichoirs ont été installés sur les tours EDF et Engie, mais aussi près de la Grande Arche. Objectif : permettre l’implantation de faucons pèlerins sur le site.

Un projet insolite pour certains qui est pourtant loin d’être anodin. « Les faucons pèlerins fréquentaient déjà le bassin parisien. Ils ont toutefois vu leur population diminuer après-guerre en raison de l’utilisation massive des engrais et pesticides mais aussi du braconnage car ce sont des animaux très appréciés pour leurs aptitudes à la chasse. », explique Fabienne David, responsable de programmes à la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO).

Depuis les années 2000, l’oiseau se réinstalle progressivement en Ile-de-France. Une réinstallation naturelle, sans emprise de l’Homme. « La présence des nichoirs à La Défense est le résultat de nos observations. Nous avons en effet constaté qu’un couple de faucons fréquentait le site. Nous n’avons en aucun cas amené les oiseaux à La Défense », révèle Fabienne David.

Un lieu de vie optimal

Nichant habituellement dans les falaises et les abrupts rocheux, les faucons pèlerins trouvent à La Défense un cadre de vie quasi idéal. « Les tours de La Défense ressemblent au terrain fréquenté par les oiseaux. Mais avec leurs façades lisses et vitrées, il était nécessaire d’installer des nichoirs sur les terrasses. »

Et bien que l’urbanisation du site soit importante, ces petits rapaces, de nature farouche, n’ont aucun mal à trouver leur nourriture. Friands d’oiseaux, ils se repaissent des pigeons, présents en très grand nombre dans la région.

Les faucons pèlerins s’avèrent alors être de formidables agents dans la régulation de cette espèce. « Etant des prédateurs, les faucons pèlerins sont au bout de la chaîne alimentaire. Ils participent donc naturellement et sans nuisances à rétablir l’équilibre, souvent perturbé, de l’écosystème urbain », affirme la responsable de programmes à la LPO.

Réputé pour être l’oiseau le plus rapide du monde en piqué, le faucon pèlerin est un rapace de taille moyenne, à l’allure robuste. Il est inscrit depuis les années 1970 sur la liste des espèces protégées.

 

© Flikr (José Manuel Armengod / Pernmlth) / LPO

Il se passe toujours quelque chose à La Défense !

Retrouvez toute l'actualité du quartier d'affaires sur ladefense.fr

Lire aussi